Parmi les personnes libérées figurent des blessés graves, atteints de septicémie et de membres amputés.

À leur retour de captivité russe, des citoyens ukrainiens parlent d’humiliations et de conditions de détention inhumaines. Parmi les personnes libérées figurent des blessés graves, atteints de septicémie et de membres amputés. Cela a été annoncé par la commissaire aux droits de l’homme de la Verkhovna Rada, Lyudmila Denisova.

Selon Lyudmila Denisova, les occupants ont pris les bottes des hommes ukrainiens capturés, les ont remplies d’eau et les ont remises. Après cela, les prisonniers ont été forcés de s’allonger face contre terre dans le froid pendant trois ou quatre jours.

Les membres gelés et les yeux bandés, les hommes ont été emmenés dans des camps russes, puis au SIZO G1, une prison de la ville russe de Koursk, où ils n’ont reçu aucun traitement médical.

De plus, les Ukrainiens étaient habillés sous la forme de prisonniers, se faisaient couper les cheveux, torturés, forcés d’apprendre des chansons russes patriotiques et de les interpréter pour leurs superviseurs. Des interrogatoires ont eu lieu deux ou trois fois par jour, après quoi les hommes ont été brutalement battus puis contraints de signer des documents attestant qu’ils avaient été bien traités.

Selon la médiatrice, les occupants ont décidé de remplacer les personnes gravement malades par des membres et des orteils amputés en raison d’engelures. Faute d'”ambulances”, les occupants ont emmené les Ukrainiens grièvement blessés en échange de cinq heures sur les quais ferroviaires de fret. Ils ont été déposés sur l’autoroute sur une civière, où ils ont été emmenés par des soldats russes.

Source: Gromadske télébachenya

Lien: https://hromadske.ua/posts/sered-vizvolenih-z-rosijskogo-polonu-ukrayinciv-ye-vazhkoporaneni-z-sepsisom-ta-amputovanimi-kincivkami-denisova

To top